Badiaga, Matière Médicale Imprimer
Écrit par Philippe Colin   
Jeudi, 08 Mars 2012 07:28

B A D I A G A

T. F. ALLEN (Traduction Philippe Colin)

Un petit remède que nous utilisons dans notre pratique personnelle très souvent. L’étude de ce remède dans l’encyclopédie de TF Allen (qui est une référence dans le domaine de la matière médicale) nous semblait indispensable pour en avoir une idée plus complète.

 

(1) : Trituration

(2) : 30e dilution

Hg : Hering

PSYCHISME

Gémissement ou cri provoqués par la douleur du côté (2).

Clarté d'esprit en dépit de la céphalée, et plus enclin qu'avant à une activité mentale (1).

 

 

TETE

Sensation de tête lourde, vertigineuse (2).

Céphalée qui n'affecte pas le psychisme (1).

Céphalée avec yeux enflammés (2) et douleurs oculaires(2).

Céphalée avec coryza (2).

Céphalée avec douleurs de tout le corps (2).

Céphalée frontale, pire au niveau des tempes, irradiant à l' occiput et aux deux yeux, aggravée par le mouvement des yeux, avec chaleur frontale (2).

Céphalée sévère au sommet du crâne, mieux la nuit après avoir dormi, revenant après le petit déjeuner (2).

Cuir chevelu sensible au toucher, avec éruption frontale et sensations vertigineuses le matin (2).

Prurit du scalp avec beaucoup de pellicules et cheveux secs pendant 15 jours, les cheveux redeviennent gras ensuite (2).

 

 

YEUX

Coloration bleue sous les yeux (2), et au bord des paupières (2).

Inflammation des yeux et des glandes lacrymales (2).

Tremblement de la paupière gauche (1).

L'oeil gauche est très douloureux, même en le fermant (2).

 

 

OREILLES

Chocs très légers entendus dans l' oreille comme par une artillerie lointaine (2).

 

 

NEZ

Eternuements avec rhinorrhée abondante surtout du côté gauche, et nez bouché par moments, pire l'après-midi et le soir (2).

Mucus jaunâtre surtout l'après-midi, qui est aussi raclé au niveau de la gorge (2).

Coryza et toux (2).

Prurit de l'aile gauche du nez (1).

 

 

FACE

Pâleur ou couleur de plomb, de cendre (2).

Douleur du malaire gauche et de la joue gauche au toucher (2).

Raideur des articulations temporo-maxillaires (Hg).

 

 

BOUCHE

Haleine chaude et fièvreuse, avec soif de grandes quantités à la fois (2).

Sensation de bouche et langue brûlées (2).

Mauvais goût dans la bouche, le soir (2).

 

 

GORGE

Racle un morceau solide de mucus sanguinolent le matin (2).

Gorge douloureuse, spécialement en avalant (2).

 

 

ESTOMAC

Bon appétit, avec soif diminuée, et sensation dans la bouche d'avoir été légèrement brûlée avec du thé chaud (2).

Appétit diminué, intestins douloureux, urines très colorées (2).

Soif de grandes quantités d'eau (2).

Douleur sévère lancinante au creux épigastrique, irradiant à la vertèbre en regard, et à l'omoplate droite, et parfois du côté droit, comme une douleur pleurale ; également douleur pleurale du côté gauche, aggravée par les mouvements du corps et à l'inspiration profonde (2).

 

 

ABDOMEN

Douleur lancinante avec un mouvement bondissant dans la région hépatique ne durant que quelques minutes (2).

Adénopathies inguinales indurées (remède populaire).

Bubon syphillitique de l'aine gauche avec douleurs nocturnes lancinantes comme par des aiguilles brûlantes (Rosenstein).

Hémorroïdes (remède populaire).

 

 

APPAREIL URINAIRE

Douleur aiguë lancinante sévère dans et près de l'orifice de l'urètre, ne durant que quelques

minutes (2).

Urine très colorée et rougâtre (2).

 

 

APPAREIL RESPIRATOIRE

Haleine chaude et fièvreuse (1).

Toux occasionnelle, sévère, spasmodique, par paroxysmes, avec expectoration muqueuse qui est parfois éjectée de la bouche, provoquée par une irritation de la gorge comme par du sucre fondu. Le lendemain , mêmes paroxysmes de toux, provoquant parfois des éternuements avec rhinorrhée abondante, surtout de la narine gauche (2).

Toux avec expectoration purulente, améliorée dans une chambre chaude (2).

Toux provoquant un éternuement (2).

Toux sévère, suffocante, réveillant le malade couché sur le côté droit, et le forçant à changer de position (retour d'un ancien symptôme) (2).

Douleurs pleurales à droite ou à gauche (2).

Douleur lancinante sévère dans la région sus-claviculaire droite, dans ou près de l'artère sous-claviaire, pendant quelques  minutes (2).

Piqûres sévères dans les côtés, surtout du côté droit, de la septième à la huitième côte, aggravées au moindre mouvement (2).

 

 

COEUR ET POULS

Palpitations sévères, avec vibrations et tremblements, même assis ou allongé tranquillement, à la moindre émotion ou joie (2).

Palpitations qui sont ressenties dans le thorax et le cou, à la moindre pensée ou émotion (2).

Palpitations pendant quelques minutes à minuit, suivies d'une sensation de rétrécissement de la base du poumon gauche.

 

 

COU ET DOS

Cou très raide (C. Hg) (2).

Douleurs et impotence fonctionnelle de la nuque, aggravées en penchant la tête d'avant

en arrière (2).

Adénopathies importantes, indurées, parfois suppurantes (Fielitz).

Douleur du creux épigastrique irradiant à l'omoplate (2).

Douleur sévère dans ou près de la tête de l'omoplate droite pendant quelques minutes (2).

Douleur tiraillante de l'omoplate gauche vers la partie gauche de la colonne vertébrale ; sensation similaire dans le front et dans une dent cariée (1)

Douleurs lancinantes sévères sous l'omoplate droite, aggravées en ramenant les épaules en arrière ou par les contorsions du corps, arrachant parfois des cris ou des gémissements (2).

Douleur lombaire, des hanches et des membres inférieurs (2).

Douleur aiguë du rein droit pendant quelques minutes (2).

 

 

EXTREMITES

Douleur de la partie avant supérieure de l'épaule droite, puis dans l'épaule et le bras gauche (C. Hg).

Paumes des mains chaudes et sèches (2).

Douleurs des membres inférieurs, des hanches (2).

Douleur dans le genou droit pendant 20 mn (2).

Douleur dans le genou gauche en montant et en descendant  les escaliers (C. Hg).

Tuméfactions (plusieurs) dures, petites, le long du tibia (C. Hg).

Douleurs des muscles du tiers inférieur de la jambe droite, aggravées par la flexion du pied, et en montant les escaliers, avec orteils qui chutent (2).

Même type de douleurs dans la partie avant de la jambe, aggravées en montant les escaliers, en marchant ou fléchissant le pied ; tendance à la chute des orteils qui oblige à lever le pied droit plus

haut (2).

Oedeme dur de cellulite des deux jambes (C. Hg).

Crampes des deux pieds au niveau des métatarses (2).

Douleur aiguë piquante de la partie postérieure du talon droit, aggravée à la moindre pression, durant quelques minutes (2).

Ulcères des pieds des chevaux (remède populaire).

Tendance à la chute des pieds, comme si endormis (2).

Engelures (remède populaire).

 

 

GENERALITES

Dans l'après-midi, douleurs sévères dans les côtés, surtout dans la partie postérieure du côté droit, aggravées au moindre mouvement (2).

Douleurs musculaires et cutanées de tout le corps, aggravées au mouvement et particulièrement par la friction des habits. Douleur comme si battu ; moins sensible au froid et à l'air froid (2).

 

 

PEAU

Eruption papuleuse sur le front (2).

Prurit du scalp (2).

Adénopathies et maladies scrofuleuses (remède populaire).

Joues et malaires douloureux au toucher (2).

 

 

SOMMEIL

Nuit agitée à cause des douleurs des muscles et de tout le corps (2).

Cauchemards qui réveillent entre 3 et 4 H, avec douleurs crampoïdes sévères dans les métatarses des deux pieds, pendant 15 à 20 mn (2).

 

 

FIEVRE

Chaleur du front (2).

Haleine et bouche fièvreuse l'après-midi (2)

Paumes des mains sèches et chaudes (2).

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS DE HERING

 

 

Fait des erreurs à propos des dates.

Céphalée sévère du vertex, aggravée la nuit.

Céphalée avec inflammation oculaire.

Coqueluche.

Inflammation des amygdales, aggravée en avalant des solides.

Céphalée après le petit déjeuner.

Douleur aiguë du rein droit.

Chancre, bubons, syphillis de l'enfant.

Carcinome mammaire.

Toux améliorée dans une chambre chaude (causée par picotement du larynx comme par du sucre fondu).

Sensibilité au froid et spécialement à l'air froid.

Aggravation par temps orageux.

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS COMPLETE MATERIA MEDICA (Roger VAN ZANDVOORT)

 

 

Troubles causés par une joie excessive.

Gaité.

Desespoir.

Illusion que son corps ou des parties du corps sont augmentés de volume.

Peur de choses imaginaires.

Impatience, irritabilité ou sensibilité au bruit, sensibilité à la lumière.

Mémoire active, désir de travail intellectuel.

Tempérament flegmatique.

Aggravation en pensant à ses troubles.

Pleure pendant la toux.

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS 1001 SMALL REMEDIES (Frederick SCHROYENS)

 

 

Asthme pollinique.

Goitre, pulsation des carotides.

Inflammations oculaires aggravées par la chaleur.

Cicatrices bleues, cheloïdes.

Mouvements dans l'abdomen, hypochondrie.

Adénopathies inguinales.

Dyspnée aggravée couché sur le côté droit.

Toux aggravée à l'air froid, en se refroidissant.

Cancer du sein.

Douleurs cervicales aggravées en penchant la tête en arrière.

Engelures.

Fissures cutanées.

Obésité chez l'enfant.

Aggravation par le temps froid, par l'humidité, par le vent et l'orage.

Pour conclure

Nous utilisons régulièrement et avec succès depuis des années ce remède dans les rhinites spasmodiques avec irritation nasale aggravées par le froid (contraire d’allium cepa), et avec tendance à évoluer vers des troubles pulmonaires. Une autre indication, peut-être moins fidèle, est le traitement des douleurs des genoux aggravées dans les escaliers (à condition que ces douleurs ne soient pas en relation avec une gonarthrose évoluée). Des indications à fouiller pourraient être les troubles digestifs, proches de chelidonium avec cette douleur de l’omoplate droite, et les troubles glandulaires (goitre, affections mammaires).

BIBLIOGRAPHIE

 

 

ALLEN T. F. - Encyclopedia of Pure Materia, Indian Books and Periodical Books Syndicate, New Delhi, réédition 1995.

 

HERING C. - The Guiding Symptoms of our Materia Medica , Indian Books and Periodical Books Syndicate, New Delhi, réédition 1995.

 

VAN ZANDVOORTS R. - The Complete Materia Medica Mind (Based on the Complete Repertory Mind, Heli O. RETZEK, 1995.

 

SCHROYENS F. - 1001 Small Remedies, Homeopathic Books Publishers, London 1995.

 

B A D I A G A

T. F. ALLEN (Traduction Philippe Colin)

Un petit remède que nous utilisons dans notre pratique personnelle très souvent. L’étude de ce remède dans l’encyclopédie de TF Allen (qui est une référence dans le domaine de la matière médicale) nous semblait indispensable pour en avoir une idée plus complète.

 

(1) : Trituration

(2) : 30e dilution

Hg : Hering

PSYCHISME

Gémissement ou cri provoqués par la douleur du côté (2).

Clarté d'esprit en dépit de la céphalée, et plus enclin qu'avant à une activité mentale (1).

 

 

TETE

Sensation de tête lourde, vertigineuse (2).

Céphalée qui n'affecte pas le psychisme (1).

Céphalée avec yeux enflammés (2) et douleurs oculaires(2).

Céphalée avec coryza (2).

Céphalée avec douleurs de tout le corps (2).

Céphalée frontale, pire au niveau des tempes, irradiant à l' occiput et aux deux yeux, aggravée par le mouvement des yeux, avec chaleur frontale (2).

Céphalée sévère au sommet du crâne, mieux la nuit après avoir dormi, revenant après le petit déjeuner (2).

Cuir chevelu sensible au toucher, avec éruption frontale et sensations vertigineuses le matin (2).

Prurit du scalp avec beaucoup de pellicules et cheveux secs pendant 15 jours, les cheveux redeviennent gras ensuite (2).

 

 

YEUX

Coloration bleue sous les yeux (2), et au bord des paupières (2).

Inflammation des yeux et des glandes lacrymales (2).

Tremblement de la paupière gauche (1).

L'oeil gauche est très douloureux, même en le fermant (2).

 

 

OREILLES

Chocs très légers entendus dans l' oreille comme par une artillerie lointaine (2).

 

 

NEZ

Eternuements avec rhinorrhée abondante surtout du côté gauche, et nez bouché par moments, pire l'après-midi et le soir (2).

Mucus jaunâtre surtout l'après-midi, qui est aussi raclé au niveau de la gorge (2).

Coryza et toux (2).

Prurit de l'aile gauche du nez (1).

 

 

FACE

Pâleur ou couleur de plomb, de cendre (2).

Douleur du malaire gauche et de la joue gauche au toucher (2).

Raideur des articulations temporo-maxillaires (Hg).

 

 

BOUCHE

Haleine chaude et fièvreuse, avec soif de grandes quantités à la fois (2).

Sensation de bouche et langue brûlées (2).

Mauvais goût dans la bouche, le soir (2).

 

 

GORGE

Racle un morceau solide de mucus sanguinolent le matin (2).

Gorge douloureuse, spécialement en avalant (2).

 

 

ESTOMAC

Bon appétit, avec soif diminuée, et sensation dans la bouche d'avoir été légèrement brûlée avec du thé chaud (2).

Appétit diminué, intestins douloureux, urines très colorées (2).

Soif de grandes quantités d'eau (2).

Douleur sévère lancinante au creux épigastrique, irradiant à la vertèbre en regard, et à l'omoplate droite, et parfois du côté droit, comme une douleur pleurale ; également douleur pleurale du côté gauche, aggravée par les mouvements du corps et à l'inspiration profonde (2).

 

 

ABDOMEN

Douleur lancinante avec un mouvement bondissant dans la région hépatique ne durant que quelques minutes (2).

Adénopathies inguinales indurées (remède populaire).

Bubon syphillitique de l'aine gauche avec douleurs nocturnes lancinantes comme par des aiguilles brûlantes (Rosenstein).

Hémorroïdes (remède populaire).

 

 

APPAREIL URINAIRE

Douleur aiguë lancinante sévère dans et près de l'orifice de l'urètre, ne durant que quelques

minutes (2).

Urine très colorée et rougâtre (2).

 

 

APPAREIL RESPIRATOIRE

Haleine chaude et fièvreuse (1).

Toux occasionnelle, sévère, spasmodique, par paroxysmes, avec expectoration muqueuse qui est parfois éjectée de la bouche, provoquée par une irritation de la gorge comme par du sucre fondu. Le lendemain , mêmes paroxysmes de toux, provoquant parfois des éternuements avec rhinorrhée abondante, surtout de la narine gauche (2).

Toux avec expectoration purulente, améliorée dans une chambre chaude (2).

Toux provoquant un éternuement (2).

Toux sévère, suffocante, réveillant le malade couché sur le côté droit, et le forçant à changer de position (retour d'un ancien symptôme) (2).

Douleurs pleurales à droite ou à gauche (2).

Douleur lancinante sévère dans la région sus-claviculaire droite, dans ou près de l'artère sous-claviaire, pendant quelques  minutes (2).

Piqûres sévères dans les côtés, surtout du côté droit, de la septième à la huitième côte, aggravées au moindre mouvement (2).

 

 

COEUR ET POULS

Palpitations sévères, avec vibrations et tremblements, même assis ou allongé tranquillement, à la moindre émotion ou joie (2).

Palpitations qui sont ressenties dans le thorax et le cou, à la moindre pensée ou émotion (2).

Palpitations pendant quelques minutes à minuit, suivies d'une sensation de rétrécissement de la base du poumon gauche.

 

 

COU ET DOS

Cou très raide (C. Hg) (2).

Douleurs et impotence fonctionnelle de la nuque, aggravées en penchant la tête d'avant

en arrière (2).

Adénopathies importantes, indurées, parfois suppurantes (Fielitz).

Douleur du creux épigastrique irradiant à l'omoplate (2).

Douleur sévère dans ou près de la tête de l'omoplate droite pendant quelques minutes (2).

Douleur tiraillante de l'omoplate gauche vers la partie gauche de la colonne vertébrale ; sensation similaire dans le front et dans une dent cariée (1)

Douleurs lancinantes sévères sous l'omoplate droite, aggravées en ramenant les épaules en arrière ou par les contorsions du corps, arrachant parfois des cris ou des gémissements (2).

Douleur lombaire, des hanches et des membres inférieurs (2).

Douleur aiguë du rein droit pendant quelques minutes (2).

 

 

EXTREMITES

Douleur de la partie avant supérieure de l'épaule droite, puis dans l'épaule et le bras gauche (C. Hg).

Paumes des mains chaudes et sèches (2).

Douleurs des membres inférieurs, des hanches (2).

Douleur dans le genou droit pendant 20 mn (2).

Douleur dans le genou gauche en montant et en descendant  les escaliers (C. Hg).

Tuméfactions (plusieurs) dures, petites, le long du tibia (C. Hg).

Douleurs des muscles du tiers inférieur de la jambe droite, aggravées par la flexion du pied, et en montant les escaliers, avec orteils qui chutent (2).

Même type de douleurs dans la partie avant de la jambe, aggravées en montant les escaliers, en marchant ou fléchissant le pied ; tendance à la chute des orteils qui oblige à lever le pied droit plus

haut (2).

Oedeme dur de cellulite des deux jambes (C. Hg).

Crampes des deux pieds au niveau des métatarses (2).

Douleur aiguë piquante de la partie postérieure du talon droit, aggravée à la moindre pression, durant quelques minutes (2).

Ulcères des pieds des chevaux (remède populaire).

Tendance à la chute des pieds, comme si endormis (2).

Engelures (remède populaire).

 

 

GENERALITES

Dans l'après-midi, douleurs sévères dans les côtés, surtout dans la partie postérieure du côté droit, aggravées au moindre mouvement (2).

Douleurs musculaires et cutanées de tout le corps, aggravées au mouvement et particulièrement par la friction des habits. Douleur comme si battu ; moins sensible au froid et à l'air froid (2).

 

 

PEAU

Eruption papuleuse sur le front (2).

Prurit du scalp (2).

Adénopathies et maladies scrofuleuses (remède populaire).

Joues et malaires douloureux au toucher (2).

 

 

SOMMEIL

Nuit agitée à cause des douleurs des muscles et de tout le corps (2).

Cauchemards qui réveillent entre 3 et 4 H, avec douleurs crampoïdes sévères dans les métatarses des deux pieds, pendant 15 à 20 mn (2).

 

 

FIEVRE

Chaleur du front (2).

Haleine et bouche fièvreuse l'après-midi (2)

Paumes des mains sèches et chaudes (2).

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS DE HERING

 

 

Fait des erreurs à propos des dates.

Céphalée sévère du vertex, aggravée la nuit.

Céphalée avec inflammation oculaire.

Coqueluche.

Inflammation des amygdales, aggravée en avalant des solides.

Céphalée après le petit déjeuner.

Douleur aiguë du rein droit.

Chancre, bubons, syphillis de l'enfant.

Carcinome mammaire.

Toux améliorée dans une chambre chaude (causée par picotement du larynx comme par du sucre fondu).

Sensibilité au froid et spécialement à l'air froid.

Aggravation par temps orageux.

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS COMPLETE MATERIA MEDICA (Roger VAN ZANDVOORT)

 

 

Troubles causés par une joie excessive.

Gaité.

Desespoir.

Illusion que son corps ou des parties du corps sont augmentés de volume.

Peur de choses imaginaires.

Impatience, irritabilité ou sensibilité au bruit, sensibilité à la lumière.

Mémoire active, désir de travail intellectuel.

Tempérament flegmatique.

Aggravation en pensant à ses troubles.

Pleure pendant la toux.

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS 1001 SMALL REMEDIES (Frederick SCHROYENS)

 

 

Asthme pollinique.

Goitre, pulsation des carotides.

Inflammations oculaires aggravées par la chaleur.

Cicatrices bleues, cheloïdes.

Mouvements dans l'abdomen, hypochondrie.

Adénopathies inguinales.

Dyspnée aggravée couché sur le côté droit.

Toux aggravée à l'air froid, en se refroidissant.

Cancer du sein.

Douleurs cervicales aggravées en penchant la tête en arrière.

Engelures.

Fissures cutanées.

Obésité chez l'enfant.

Aggravation par le temps froid, par l'humidité, par le vent et l'orage.

Pour conclure

Nous utilisons régulièrement et avec succès depuis des années ce remède dans les rhinites spasmodiques avec irritation nasale aggravées par le froid (contraire d’allium cepa), et avec tendance à évoluer vers des troubles pulmonaires. Une autre indication, peut-être moins fidèle, est le traitement des douleurs des genoux aggravées dans les escaliers (à condition que ces douleurs ne soient pas en relation avec une gonarthrose évoluée). Des indications à fouiller pourraient être les troubles digestifs, proches de chelidonium avec cette douleur de l’omoplate droite, et les troubles glandulaires (goitre, affections mammaires).

BIBLIOGRAPHIE

 

 

ALLEN T. F. - Encyclopedia of Pure Materia, Indian Books and Periodical Books Syndicate, New Delhi, réédition 1995.

 

HERING C. - The Guiding Symptoms of our Materia Medica , Indian Books and Periodical Books Syndicate, New Delhi, réédition 1995.

 

VAN ZANDVOORTS R. - The Complete Materia Medica Mind (Based on the Complete Repertory Mind, Heli O. RETZEK, 1995.

 

SCHROYENS F. - 1001 Small Remedies, Homeopathic Books Publishers, London 1995.

 

 

B A D I A G A

T. F. ALLEN (Traduction Philippe Colin)

Un petit remède que nous utilisons dans notre pratique personnelle très souvent. L’étude de ce remède dans l’encyclopédie de TF Allen (qui est une référence dans le domaine de la matière médicale) nous semblait indispensable pour en avoir une idée plus complète.

 

(1) : Trituration

(2) : 30e dilution

Hg : Hering

PSYCHISME

Gémissement ou cri provoqués par la douleur du côté (2).

Clarté d'esprit en dépit de la céphalée, et plus enclin qu'avant à une activité mentale (1).

 

 

TETE

Sensation de tête lourde, vertigineuse (2).

Céphalée qui n'affecte pas le psychisme (1).

Céphalée avec yeux enflammés (2) et douleurs oculaires(2).

Céphalée avec coryza (2).

Céphalée avec douleurs de tout le corps (2).

Céphalée frontale, pire au niveau des tempes, irradiant à l' occiput et aux deux yeux, aggravée par le mouvement des yeux, avec chaleur frontale (2).

Céphalée sévère au sommet du crâne, mieux la nuit après avoir dormi, revenant après le petit déjeuner (2).

Cuir chevelu sensible au toucher, avec éruption frontale et sensations vertigineuses le matin (2).

Prurit du scalp avec beaucoup de pellicules et cheveux secs pendant 15 jours, les cheveux redeviennent gras ensuite (2).

 

 

YEUX

Coloration bleue sous les yeux (2), et au bord des paupières (2).

Inflammation des yeux et des glandes lacrymales (2).

Tremblement de la paupière gauche (1).

L'oeil gauche est très douloureux, même en le fermant (2).

 

 

OREILLES

Chocs très légers entendus dans l' oreille comme par une artillerie lointaine (2).

 

 

NEZ

Eternuements avec rhinorrhée abondante surtout du côté gauche, et nez bouché par moments, pire l'après-midi et le soir (2).

Mucus jaunâtre surtout l'après-midi, qui est aussi raclé au niveau de la gorge (2).

Coryza et toux (2).

Prurit de l'aile gauche du nez (1).

 

 

FACE

Pâleur ou couleur de plomb, de cendre (2).

Douleur du malaire gauche et de la joue gauche au toucher (2).

Raideur des articulations temporo-maxillaires (Hg).

 

 

BOUCHE

Haleine chaude et fièvreuse, avec soif de grandes quantités à la fois (2).

Sensation de bouche et langue brûlées (2).

Mauvais goût dans la bouche, le soir (2).

 

 

GORGE

Racle un morceau solide de mucus sanguinolent le matin (2).

Gorge douloureuse, spécialement en avalant (2).

 

 

ESTOMAC

Bon appétit, avec soif diminuée, et sensation dans la bouche d'avoir été légèrement brûlée avec du thé chaud (2).

Appétit diminué, intestins douloureux, urines très colorées (2).

Soif de grandes quantités d'eau (2).

Douleur sévère lancinante au creux épigastrique, irradiant à la vertèbre en regard, et à l'omoplate droite, et parfois du côté droit, comme une douleur pleurale ; également douleur pleurale du côté gauche, aggravée par les mouvements du corps et à l'inspiration profonde (2).

 

 

ABDOMEN

Douleur lancinante avec un mouvement bondissant dans la région hépatique ne durant que quelques minutes (2).

Adénopathies inguinales indurées (remède populaire).

Bubon syphillitique de l'aine gauche avec douleurs nocturnes lancinantes comme par des aiguilles brûlantes (Rosenstein).

Hémorroïdes (remède populaire).

 

 

APPAREIL URINAIRE

Douleur aiguë lancinante sévère dans et près de l'orifice de l'urètre, ne durant que quelques

minutes (2).

Urine très colorée et rougâtre (2).

 

 

APPAREIL RESPIRATOIRE

Haleine chaude et fièvreuse (1).

Toux occasionnelle, sévère, spasmodique, par paroxysmes, avec expectoration muqueuse qui est parfois éjectée de la bouche, provoquée par une irritation de la gorge comme par du sucre fondu. Le lendemain , mêmes paroxysmes de toux, provoquant parfois des éternuements avec rhinorrhée abondante, surtout de la narine gauche (2).

Toux avec expectoration purulente, améliorée dans une chambre chaude (2).

Toux provoquant un éternuement (2).

Toux sévère, suffocante, réveillant le malade couché sur le côté droit, et le forçant à changer de position (retour d'un ancien symptôme) (2).

Douleurs pleurales à droite ou à gauche (2).

Douleur lancinante sévère dans la région sus-claviculaire droite, dans ou près de l'artère sous-claviaire, pendant quelques  minutes (2).

Piqûres sévères dans les côtés, surtout du côté droit, de la septième à la huitième côte, aggravées au moindre mouvement (2).

 

 

COEUR ET POULS

Palpitations sévères, avec vibrations et tremblements, même assis ou allongé tranquillement, à la moindre émotion ou joie (2).

Palpitations qui sont ressenties dans le thorax et le cou, à la moindre pensée ou émotion (2).

Palpitations pendant quelques minutes à minuit, suivies d'une sensation de rétrécissement de la base du poumon gauche.

 

 

COU ET DOS

Cou très raide (C. Hg) (2).

Douleurs et impotence fonctionnelle de la nuque, aggravées en penchant la tête d'avant

en arrière (2).

Adénopathies importantes, indurées, parfois suppurantes (Fielitz).

Douleur du creux épigastrique irradiant à l'omoplate (2).

Douleur sévère dans ou près de la tête de l'omoplate droite pendant quelques minutes (2).

Douleur tiraillante de l'omoplate gauche vers la partie gauche de la colonne vertébrale ; sensation similaire dans le front et dans une dent cariée (1)

Douleurs lancinantes sévères sous l'omoplate droite, aggravées en ramenant les épaules en arrière ou par les contorsions du corps, arrachant parfois des cris ou des gémissements (2).

Douleur lombaire, des hanches et des membres inférieurs (2).

Douleur aiguë du rein droit pendant quelques minutes (2).

 

 

EXTREMITES

Douleur de la partie avant supérieure de l'épaule droite, puis dans l'épaule et le bras gauche (C. Hg).

Paumes des mains chaudes et sèches (2).

Douleurs des membres inférieurs, des hanches (2).

Douleur dans le genou droit pendant 20 mn (2).

Douleur dans le genou gauche en montant et en descendant  les escaliers (C. Hg).

Tuméfactions (plusieurs) dures, petites, le long du tibia (C. Hg).

Douleurs des muscles du tiers inférieur de la jambe droite, aggravées par la flexion du pied, et en montant les escaliers, avec orteils qui chutent (2).

Même type de douleurs dans la partie avant de la jambe, aggravées en montant les escaliers, en marchant ou fléchissant le pied ; tendance à la chute des orteils qui oblige à lever le pied droit plus

haut (2).

Oedeme dur de cellulite des deux jambes (C. Hg).

Crampes des deux pieds au niveau des métatarses (2).

Douleur aiguë piquante de la partie postérieure du talon droit, aggravée à la moindre pression, durant quelques minutes (2).

Ulcères des pieds des chevaux (remède populaire).

Tendance à la chute des pieds, comme si endormis (2).

Engelures (remède populaire).

 

 

GENERALITES

Dans l'après-midi, douleurs sévères dans les côtés, surtout dans la partie postérieure du côté droit, aggravées au moindre mouvement (2).

Douleurs musculaires et cutanées de tout le corps, aggravées au mouvement et particulièrement par la friction des habits. Douleur comme si battu ; moins sensible au froid et à l'air froid (2).

 

 

PEAU

Eruption papuleuse sur le front (2).

Prurit du scalp (2).

Adénopathies et maladies scrofuleuses (remède populaire).

Joues et malaires douloureux au toucher (2).

 

 

SOMMEIL

Nuit agitée à cause des douleurs des muscles et de tout le corps (2).

Cauchemards qui réveillent entre 3 et 4 H, avec douleurs crampoïdes sévères dans les métatarses des deux pieds, pendant 15 à 20 mn (2).

 

 

FIEVRE

Chaleur du front (2).

Haleine et bouche fièvreuse l'après-midi (2)

Paumes des mains sèches et chaudes (2).

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS DE HERING

 

 

Fait des erreurs à propos des dates.

Céphalée sévère du vertex, aggravée la nuit.

Céphalée avec inflammation oculaire.

Coqueluche.

Inflammation des amygdales, aggravée en avalant des solides.

Céphalée après le petit déjeuner.

Douleur aiguë du rein droit.

Chancre, bubons, syphillis de l'enfant.

Carcinome mammaire.

Toux améliorée dans une chambre chaude (causée par picotement du larynx comme par du sucre fondu).

Sensibilité au froid et spécialement à l'air froid.

Aggravation par temps orageux.

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS COMPLETE MATERIA MEDICA (Roger VAN ZANDVOORT)

 

 

Troubles causés par une joie excessive.

Gaité.

Desespoir.

Illusion que son corps ou des parties du corps sont augmentés de volume.

Peur de choses imaginaires.

Impatience, irritabilité ou sensibilité au bruit, sensibilité à la lumière.

Mémoire active, désir de travail intellectuel.

Tempérament flegmatique.

Aggravation en pensant à ses troubles.

Pleure pendant la toux.

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS 1001 SMALL REMEDIES (Frederick SCHROYENS)

 

 

Asthme pollinique.

Goitre, pulsation des carotides.

Inflammations oculaires aggravées par la chaleur.

Cicatrices bleues, cheloïdes.

Mouvements dans l'abdomen, hypochondrie.

Adénopathies inguinales.

Dyspnée aggravée couché sur le côté droit.

Toux aggravée à l'air froid, en se refroidissant.

Cancer du sein.

Douleurs cervicales aggravées en penchant la tête en arrière.

Engelures.

Fissures cutanées.

Obésité chez l'enfant.

Aggravation par le temps froid, par l'humidité, par le vent et l'orage.

Pour conclure

Nous utilisons régulièrement et avec succès depuis des années ce remède dans les rhinites spasmodiques avec irritation nasale aggravées par le froid (contraire d’allium cepa), et avec tendance à évoluer vers des troubles pulmonaires. Une autre indication, peut-être moins fidèle, est le traitement des douleurs des genoux aggravées dans les escaliers (à condition que ces douleurs ne soient pas en relation avec une gonarthrose évoluée). Des indications à fouiller pourraient être les troubles digestifs, proches de chelidonium avec cette douleur de l’omoplate droite, et les troubles glandulaires (goitre, affections mammaires).

BIBLIOGRAPHIE

 

 

ALLEN T. F. - Encyclopedia of Pure Materia, Indian Books and Periodical Books Syndicate, New Delhi, réédition 1995.

 

HERING C. - The Guiding Symptoms of our Materia Medica , Indian Books and Periodical Books Syndicate, New Delhi, réédition 1995.

 

VAN ZANDVOORTS R. - The Complete Materia Medica Mind (Based on the Complete Repertory Mind, Heli O. RETZEK, 1995.

 

SCHROYENS F. - 1001 Small Remedies, Homeopathic Books Publishers, London 1995.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

B A D I A G A

T. F. ALLEN (Traduction Philippe Colin)

Un petit remède que nous utilisons dans notre pratique personnelle très souvent. L’étude de ce remède dans l’encyclopédie de TF Allen (qui est une référence dans le domaine de la matière médicale) nous semblait indispensable pour en avoir une idée plus complète.

 

(1) : Trituration

(2) : 30e dilution

Hg : Hering

PSYCHISME

Gémissement ou cri provoqués par la douleur du côté (2).

Clarté d'esprit en dépit de la céphalée, et plus enclin qu'avant à une activité mentale (1).

 

 

TETE

Sensation de tête lourde, vertigineuse (2).

Céphalée qui n'affecte pas le psychisme (1).

Céphalée avec yeux enflammés (2) et douleurs oculaires(2).

Céphalée avec coryza (2).

Céphalée avec douleurs de tout le corps (2).

Céphalée frontale, pire au niveau des tempes, irradiant à l' occiput et aux deux yeux, aggravée par le mouvement des yeux, avec chaleur frontale (2).

Céphalée sévère au sommet du crâne, mieux la nuit après avoir dormi, revenant après le petit déjeuner (2).

Cuir chevelu sensible au toucher, avec éruption frontale et sensations vertigineuses le matin (2).

Prurit du scalp avec beaucoup de pellicules et cheveux secs pendant 15 jours, les cheveux redeviennent gras ensuite (2).

 

 

YEUX

Coloration bleue sous les yeux (2), et au bord des paupières (2).

Inflammation des yeux et des glandes lacrymales (2).

Tremblement de la paupière gauche (1).

L'oeil gauche est très douloureux, même en le fermant (2).

 

 

OREILLES

Chocs très légers entendus dans l' oreille comme par une artillerie lointaine (2).

 

 

NEZ

Eternuements avec rhinorrhée abondante surtout du côté gauche, et nez bouché par moments, pire l'après-midi et le soir (2).

Mucus jaunâtre surtout l'après-midi, qui est aussi raclé au niveau de la gorge (2).

Coryza et toux (2).

Prurit de l'aile gauche du nez (1).

 

 

FACE

Pâleur ou couleur de plomb, de cendre (2).

Douleur du malaire gauche et de la joue gauche au toucher (2).

Raideur des articulations temporo-maxillaires (Hg).

 

 

BOUCHE

Haleine chaude et fièvreuse, avec soif de grandes quantités à la fois (2).

Sensation de bouche et langue brûlées (2).

Mauvais goût dans la bouche, le soir (2).

 

 

GORGE

Racle un morceau solide de mucus sanguinolent le matin (2).

Gorge douloureuse, spécialement en avalant (2).

 

 

ESTOMAC

Bon appétit, avec soif diminuée, et sensation dans la bouche d'avoir été légèrement brûlée avec du thé chaud (2).

Appétit diminué, intestins douloureux, urines très colorées (2).

Soif de grandes quantités d'eau (2).

Douleur sévère lancinante au creux épigastrique, irradiant à la vertèbre en regard, et à l'omoplate droite, et parfois du côté droit, comme une douleur pleurale ; également douleur pleurale du côté gauche, aggravée par les mouvements du corps et à l'inspiration profonde (2).

 

 

ABDOMEN

Douleur lancinante avec un mouvement bondissant dans la région hépatique ne durant que quelques minutes (2).

Adénopathies inguinales indurées (remède populaire).

Bubon syphillitique de l'aine gauche avec douleurs nocturnes lancinantes comme par des aiguilles brûlantes (Rosenstein).

Hémorroïdes (remède populaire).

 

 

APPAREIL URINAIRE

Douleur aiguë lancinante sévère dans et près de l'orifice de l'urètre, ne durant que quelques

minutes (2).

Urine très colorée et rougâtre (2).

 

 

APPAREIL RESPIRATOIRE

Haleine chaude et fièvreuse (1).

Toux occasionnelle, sévère, spasmodique, par paroxysmes, avec expectoration muqueuse qui est parfois éjectée de la bouche, provoquée par une irritation de la gorge comme par du sucre fondu. Le lendemain , mêmes paroxysmes de toux, provoquant parfois des éternuements avec rhinorrhée abondante, surtout de la narine gauche (2).

Toux avec expectoration purulente, améliorée dans une chambre chaude (2).

Toux provoquant un éternuement (2).

Toux sévère, suffocante, réveillant le malade couché sur le côté droit, et le forçant à changer de position (retour d'un ancien symptôme) (2).

Douleurs pleurales à droite ou à gauche (2).

Douleur lancinante sévère dans la région sus-claviculaire droite, dans ou près de l'artère sous-claviaire, pendant quelques  minutes (2).

Piqûres sévères dans les côtés, surtout du côté droit, de la septième à la huitième côte, aggravées au moindre mouvement (2).

 

 

COEUR ET POULS

Palpitations sévères, avec vibrations et tremblements, même assis ou allongé tranquillement, à la moindre émotion ou joie (2).

Palpitations qui sont ressenties dans le thorax et le cou, à la moindre pensée ou émotion (2).

Palpitations pendant quelques minutes à minuit, suivies d'une sensation de rétrécissement de la base du poumon gauche.

 

 

COU ET DOS

Cou très raide (C. Hg) (2).

Douleurs et impotence fonctionnelle de la nuque, aggravées en penchant la tête d'avant

en arrière (2).

Adénopathies importantes, indurées, parfois suppurantes (Fielitz).

Douleur du creux épigastrique irradiant à l'omoplate (2).

Douleur sévère dans ou près de la tête de l'omoplate droite pendant quelques minutes (2).

Douleur tiraillante de l'omoplate gauche vers la partie gauche de la colonne vertébrale ; sensation similaire dans le front et dans une dent cariée (1)

Douleurs lancinantes sévères sous l'omoplate droite, aggravées en ramenant les épaules en arrière ou par les contorsions du corps, arrachant parfois des cris ou des gémissements (2).

Douleur lombaire, des hanches et des membres inférieurs (2).

Douleur aiguë du rein droit pendant quelques minutes (2).

 

 

EXTREMITES

Douleur de la partie avant supérieure de l'épaule droite, puis dans l'épaule et le bras gauche (C. Hg).

Paumes des mains chaudes et sèches (2).

Douleurs des membres inférieurs, des hanches (2).

Douleur dans le genou droit pendant 20 mn (2).

Douleur dans le genou gauche en montant et en descendant  les escaliers (C. Hg).

Tuméfactions (plusieurs) dures, petites, le long du tibia (C. Hg).

Douleurs des muscles du tiers inférieur de la jambe droite, aggravées par la flexion du pied, et en montant les escaliers, avec orteils qui chutent (2).

Même type de douleurs dans la partie avant de la jambe, aggravées en montant les escaliers, en marchant ou fléchissant le pied ; tendance à la chute des orteils qui oblige à lever le pied droit plus

haut (2).

Oedeme dur de cellulite des deux jambes (C. Hg).

Crampes des deux pieds au niveau des métatarses (2).

Douleur aiguë piquante de la partie postérieure du talon droit, aggravée à la moindre pression, durant quelques minutes (2).

Ulcères des pieds des chevaux (remède populaire).

Tendance à la chute des pieds, comme si endormis (2).

Engelures (remède populaire).

 

 

GENERALITES

Dans l'après-midi, douleurs sévères dans les côtés, surtout dans la partie postérieure du côté droit, aggravées au moindre mouvement (2).

Douleurs musculaires et cutanées de tout le corps, aggravées au mouvement et particulièrement par la friction des habits. Douleur comme si battu ; moins sensible au froid et à l'air froid (2).

 

 

PEAU

Eruption papuleuse sur le front (2).

Prurit du scalp (2).

Adénopathies et maladies scrofuleuses (remède populaire).

Joues et malaires douloureux au toucher (2).

 

 

SOMMEIL

Nuit agitée à cause des douleurs des muscles et de tout le corps (2).

Cauchemards qui réveillent entre 3 et 4 H, avec douleurs crampoïdes sévères dans les métatarses des deux pieds, pendant 15 à 20 mn (2).

 

 

FIEVRE

Chaleur du front (2).

Haleine et bouche fièvreuse l'après-midi (2)

Paumes des mains sèches et chaudes (2).

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS DE HERING

 

 

Fait des erreurs à propos des dates.

Céphalée sévère du vertex, aggravée la nuit.

Céphalée avec inflammation oculaire.

Coqueluche.

Inflammation des amygdales, aggravée en avalant des solides.

Céphalée après le petit déjeuner.

Douleur aiguë du rein droit.

Chancre, bubons, syphillis de l'enfant.

Carcinome mammaire.

Toux améliorée dans une chambre chaude (causée par picotement du larynx comme par du sucre fondu).

Sensibilité au froid et spécialement à l'air froid.

Aggravation par temps orageux.

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS COMPLETE MATERIA MEDICA (Roger VAN ZANDVOORT)

 

 

Troubles causés par une joie excessive.

Gaité.

Desespoir.

Illusion que son corps ou des parties du corps sont augmentés de volume.

Peur de choses imaginaires.

Impatience, irritabilité ou sensibilité au bruit, sensibilité à la lumière.

Mémoire active, désir de travail intellectuel.

Tempérament flegmatique.

Aggravation en pensant à ses troubles.

Pleure pendant la toux.

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS 1001 SMALL REMEDIES (Frederick SCHROYENS)

 

 

Asthme pollinique.

Goitre, pulsation des carotides.

Inflammations oculaires aggravées par la chaleur.

Cicatrices bleues, cheloïdes.

Mouvements dans l'abdomen, hypochondrie.

Adénopathies inguinales.

Dyspnée aggravée couché sur le côté droit.

Toux aggravée à l'air froid, en se refroidissant.

Cancer du sein.

Douleurs cervicales aggravées en penchant la tête en arrière.

Engelures.

Fissures cutanées.

Obésité chez l'enfant.

Aggravation par le temps froid, par l'humidité, par le vent et l'orage.

Pour conclure

Nous utilisons régulièrement et avec succès depuis des années ce remède dans les rhinites spasmodiques avec irritation nasale aggravées par le froid (contraire d’allium cepa), et avec tendance à évoluer vers des troubles pulmonaires. Une autre indication, peut-être moins fidèle, est le traitement des douleurs des genoux aggravées dans les escaliers (à condition que ces douleurs ne soient pas en relation avec une gonarthrose évoluée). Des indications à fouiller pourraient être les troubles digestifs, proches de chelidonium avec cette douleur de l’omoplate droite, et les troubles glandulaires (goitre, affections mammaires).

BIBLIOGRAPHIE

 

 

ALLEN T. F. - Encyclopedia of Pure Materia, Indian Books and Periodical Books Syndicate, New Delhi, réédition 1995.

 

HERING C. - The Guiding Symptoms of our Materia Medica , Indian Books and Periodical Books Syndicate, New Delhi, réédition 1995.

 

VAN ZANDVOORTS R. - The Complete Materia Medica Mind (Based on the Complete Repertory Mind, Heli O. RETZEK, 1995.

 

SCHROYENS F. - 1001 Small Remedies, Homeopathic Books Publishers, London 1995.

 

 

B A D I A G A

T. F. ALLEN (Traduction Philippe Colin)

Un petit remède que nous utilisons dans notre pratique personnelle très souvent. L’étude de ce remède dans l’encyclopédie de TF Allen (qui est une référence dans le domaine de la matière médicale) nous semblait indispensable pour en avoir une idée plus complète.

 

(1) : Trituration

(2) : 30e dilution

Hg : Hering

PSYCHISME

Gémissement ou cri provoqués par la douleur du côté (2).

Clarté d'esprit en dépit de la céphalée, et plus enclin qu'avant à une activité mentale (1).

 

 

TETE

Sensation de tête lourde, vertigineuse (2).

Céphalée qui n'affecte pas le psychisme (1).

Céphalée avec yeux enflammés (2) et douleurs oculaires(2).

Céphalée avec coryza (2).

Céphalée avec douleurs de tout le corps (2).

Céphalée frontale, pire au niveau des tempes, irradiant à l' occiput et aux deux yeux, aggravée par le mouvement des yeux, avec chaleur frontale (2).

Céphalée sévère au sommet du crâne, mieux la nuit après avoir dormi, revenant après le petit déjeuner (2).

Cuir chevelu sensible au toucher, avec éruption frontale et sensations vertigineuses le matin (2).

Prurit du scalp avec beaucoup de pellicules et cheveux secs pendant 15 jours, les cheveux redeviennent gras ensuite (2).

 

 

YEUX

Coloration bleue sous les yeux (2), et au bord des paupières (2).

Inflammation des yeux et des glandes lacrymales (2).

Tremblement de la paupière gauche (1).

L'oeil gauche est très douloureux, même en le fermant (2).

 

 

OREILLES

Chocs très légers entendus dans l' oreille comme par une artillerie lointaine (2).

 

 

NEZ

Eternuements avec rhinorrhée abondante surtout du côté gauche, et nez bouché par moments, pire l'après-midi et le soir (2).

Mucus jaunâtre surtout l'après-midi, qui est aussi raclé au niveau de la gorge (2).

Coryza et toux (2).

Prurit de l'aile gauche du nez (1).

 

 

FACE

Pâleur ou couleur de plomb, de cendre (2).

Douleur du malaire gauche et de la joue gauche au toucher (2).

Raideur des articulations temporo-maxillaires (Hg).

 

 

BOUCHE

Haleine chaude et fièvreuse, avec soif de grandes quantités à la fois (2).

Sensation de bouche et langue brûlées (2).

Mauvais goût dans la bouche, le soir (2).

 

 

GORGE

Racle un morceau solide de mucus sanguinolent le matin (2).

Gorge douloureuse, spécialement en avalant (2).

 

 

ESTOMAC

Bon appétit, avec soif diminuée, et sensation dans la bouche d'avoir été légèrement brûlée avec du thé chaud (2).

Appétit diminué, intestins douloureux, urines très colorées (2).

Soif de grandes quantités d'eau (2).

Douleur sévère lancinante au creux épigastrique, irradiant à la vertèbre en regard, et à l'omoplate droite, et parfois du côté droit, comme une douleur pleurale ; également douleur pleurale du côté gauche, aggravée par les mouvements du corps et à l'inspiration profonde (2).

 

 

ABDOMEN

Douleur lancinante avec un mouvement bondissant dans la région hépatique ne durant que quelques minutes (2).

Adénopathies inguinales indurées (remède populaire).

Bubon syphillitique de l'aine gauche avec douleurs nocturnes lancinantes comme par des aiguilles brûlantes (Rosenstein).

Hémorroïdes (remède populaire).

 

 

APPAREIL URINAIRE

Douleur aiguë lancinante sévère dans et près de l'orifice de l'urètre, ne durant que quelques

minutes (2).

Urine très colorée et rougâtre (2).

 

 

APPAREIL RESPIRATOIRE

Haleine chaude et fièvreuse (1).

Toux occasionnelle, sévère, spasmodique, par paroxysmes, avec expectoration muqueuse qui est parfois éjectée de la bouche, provoquée par une irritation de la gorge comme par du sucre fondu. Le lendemain , mêmes paroxysmes de toux, provoquant parfois des éternuements avec rhinorrhée abondante, surtout de la narine gauche (2).

Toux avec expectoration purulente, améliorée dans une chambre chaude (2).

Toux provoquant un éternuement (2).

Toux sévère, suffocante, réveillant le malade couché sur le côté droit, et le forçant à changer de position (retour d'un ancien symptôme) (2).

Douleurs pleurales à droite ou à gauche (2).

Douleur lancinante sévère dans la région sus-claviculaire droite, dans ou près de l'artère sous-claviaire, pendant quelques  minutes (2).

Piqûres sévères dans les côtés, surtout du côté droit, de la septième à la huitième côte, aggravées au moindre mouvement (2).

 

 

COEUR ET POULS

Palpitations sévères, avec vibrations et tremblements, même assis ou allongé tranquillement, à la moindre émotion ou joie (2).

Palpitations qui sont ressenties dans le thorax et le cou, à la moindre pensée ou émotion (2).

Palpitations pendant quelques minutes à minuit, suivies d'une sensation de rétrécissement de la base du poumon gauche.

 

 

COU ET DOS

Cou très raide (C. Hg) (2).

Douleurs et impotence fonctionnelle de la nuque, aggravées en penchant la tête d'avant

en arrière (2).

Adénopathies importantes, indurées, parfois suppurantes (Fielitz).

Douleur du creux épigastrique irradiant à l'omoplate (2).

Douleur sévère dans ou près de la tête de l'omoplate droite pendant quelques minutes (2).

Douleur tiraillante de l'omoplate gauche vers la partie gauche de la colonne vertébrale ; sensation similaire dans le front et dans une dent cariée (1)

Douleurs lancinantes sévères sous l'omoplate droite, aggravées en ramenant les épaules en arrière ou par les contorsions du corps, arrachant parfois des cris ou des gémissements (2).

Douleur lombaire, des hanches et des membres inférieurs (2).

Douleur aiguë du rein droit pendant quelques minutes (2).

 

 

EXTREMITES

Douleur de la partie avant supérieure de l'épaule droite, puis dans l'épaule et le bras gauche (C. Hg).

Paumes des mains chaudes et sèches (2).

Douleurs des membres inférieurs, des hanches (2).

Douleur dans le genou droit pendant 20 mn (2).

Douleur dans le genou gauche en montant et en descendant  les escaliers (C. Hg).

Tuméfactions (plusieurs) dures, petites, le long du tibia (C. Hg).

Douleurs des muscles du tiers inférieur de la jambe droite, aggravées par la flexion du pied, et en montant les escaliers, avec orteils qui chutent (2).

Même type de douleurs dans la partie avant de la jambe, aggravées en montant les escaliers, en marchant ou fléchissant le pied ; tendance à la chute des orteils qui oblige à lever le pied droit plus

haut (2).

Oedeme dur de cellulite des deux jambes (C. Hg).

Crampes des deux pieds au niveau des métatarses (2).

Douleur aiguë piquante de la partie postérieure du talon droit, aggravée à la moindre pression, durant quelques minutes (2).

Ulcères des pieds des chevaux (remède populaire).

Tendance à la chute des pieds, comme si endormis (2).

Engelures (remède populaire).

 

 

GENERALITES

Dans l'après-midi, douleurs sévères dans les côtés, surtout dans la partie postérieure du côté droit, aggravées au moindre mouvement (2).

Douleurs musculaires et cutanées de tout le corps, aggravées au mouvement et particulièrement par la friction des habits. Douleur comme si battu ; moins sensible au froid et à l'air froid (2).

 

 

PEAU

Eruption papuleuse sur le front (2).

Prurit du scalp (2).

Adénopathies et maladies scrofuleuses (remède populaire).

Joues et malaires douloureux au toucher (2).

 

 

SOMMEIL

Nuit agitée à cause des douleurs des muscles et de tout le corps (2).

Cauchemards qui réveillent entre 3 et 4 H, avec douleurs crampoïdes sévères dans les métatarses des deux pieds, pendant 15 à 20 mn (2).

 

 

FIEVRE

Chaleur du front (2).

Haleine et bouche fièvreuse l'après-midi (2)

Paumes des mains sèches et chaudes (2).

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS DE HERING

 

 

Fait des erreurs à propos des dates.

Céphalée sévère du vertex, aggravée la nuit.

Céphalée avec inflammation oculaire.

Coqueluche.

Inflammation des amygdales, aggravée en avalant des solides.

Céphalée après le petit déjeuner.

Douleur aiguë du rein droit.

Chancre, bubons, syphillis de l'enfant.

Carcinome mammaire.

Toux améliorée dans une chambre chaude (causée par picotement du larynx comme par du sucre fondu).

Sensibilité au froid et spécialement à l'air froid.

Aggravation par temps orageux.

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS COMPLETE MATERIA MEDICA (Roger VAN ZANDVOORT)

 

 

Troubles causés par une joie excessive.

Gaité.

Desespoir.

Illusion que son corps ou des parties du corps sont augmentés de volume.

Peur de choses imaginaires.

Impatience, irritabilité ou sensibilité au bruit, sensibilité à la lumière.

Mémoire active, désir de travail intellectuel.

Tempérament flegmatique.

Aggravation en pensant à ses troubles.

Pleure pendant la toux.

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS 1001 SMALL REMEDIES (Frederick SCHROYENS)

 

 

Asthme pollinique.

Goitre, pulsation des carotides.

Inflammations oculaires aggravées par la chaleur.

Cicatrices bleues, cheloïdes.

Mouvements dans l'abdomen, hypochondrie.

Adénopathies inguinales.

Dyspnée aggravée couché sur le côté droit.

Toux aggravée à l'air froid, en se refroidissant.

Cancer du sein.

Douleurs cervicales aggravées en penchant la tête en arrière.

Engelures.

Fissures cutanées.

Obésité chez l'enfant.

Aggravation par le temps froid, par l'humidité, par le vent et l'orage.

Pour conclure

Nous utilisons régulièrement et avec succès depuis des années ce remède dans les rhinites spasmodiques avec irritation nasale aggravées par le froid (contraire d’allium cepa), et avec tendance à évoluer vers des troubles pulmonaires. Une autre indication, peut-être moins fidèle, est le traitement des douleurs des genoux aggravées dans les escaliers (à condition que ces douleurs ne soient pas en relation avec une gonarthrose évoluée). Des indications à fouiller pourraient être les troubles digestifs, proches de chelidonium avec cette douleur de l’omoplate droite, et les troubles glandulaires (goitre, affections mammaires).

BIBLIOGRAPHIE

 

 

ALLEN T. F. - Encyclopedia of Pure Materia, Indian Books and Periodical Books Syndicate, New Delhi, réédition 1995.

 

HERING C. - The Guiding Symptoms of our Materia Medica , Indian Books and Periodical Books Syndicate, New Delhi, réédition 1995.

 

VAN ZANDVOORTS R. - The Complete Materia Medica Mind (Based on the Complete Repertory Mind, Heli O. RETZEK, 1995.

 

SCHROYENS F. - 1001 Small Remedies, Homeopathic Books Publishers, London 1995.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

B A D I A G A

T. F. ALLEN (Traduction Philippe Colin)

Un petit remède que nous utilisons dans notre pratique personnelle très souvent. L’étude de ce remède dans l’encyclopédie de TF Allen (qui est une référence dans le domaine de la matière médicale) nous semblait indispensable pour en avoir une idée plus complète.

 

(1) : Trituration

(2) : 30e dilution

Hg : Hering

PSYCHISME

Gémissement ou cri provoqués par la douleur du côté (2).

Clarté d'esprit en dépit de la céphalée, et plus enclin qu'avant à une activité mentale (1).

 

 

TETE

Sensation de tête lourde, vertigineuse (2).

Céphalée qui n'affecte pas le psychisme (1).

Céphalée avec yeux enflammés (2) et douleurs oculaires(2).

Céphalée avec coryza (2).

Céphalée avec douleurs de tout le corps (2).

Céphalée frontale, pire au niveau des tempes, irradiant à l' occiput et aux deux yeux, aggravée par le mouvement des yeux, avec chaleur frontale (2).

Céphalée sévère au sommet du crâne, mieux la nuit après avoir dormi, revenant après le petit déjeuner (2).

Cuir chevelu sensible au toucher, avec éruption frontale et sensations vertigineuses le matin (2).

Prurit du scalp avec beaucoup de pellicules et cheveux secs pendant 15 jours, les cheveux redeviennent gras ensuite (2).

 

 

YEUX

Coloration bleue sous les yeux (2), et au bord des paupières (2).

Inflammation des yeux et des glandes lacrymales (2).

Tremblement de la paupière gauche (1).

L'oeil gauche est très douloureux, même en le fermant (2).

 

 

OREILLES

Chocs très légers entendus dans l' oreille comme par une artillerie lointaine (2).

 

 

NEZ

Eternuements avec rhinorrhée abondante surtout du côté gauche, et nez bouché par moments, pire l'après-midi et le soir (2).

Mucus jaunâtre surtout l'après-midi, qui est aussi raclé au niveau de la gorge (2).

Coryza et toux (2).

Prurit de l'aile gauche du nez (1).

 

 

FACE

Pâleur ou couleur de plomb, de cendre (2).

Douleur du malaire gauche et de la joue gauche au toucher (2).

Raideur des articulations temporo-maxillaires (Hg).

 

 

BOUCHE

Haleine chaude et fièvreuse, avec soif de grandes quantités à la fois (2).

Sensation de bouche et langue brûlées (2).

Mauvais goût dans la bouche, le soir (2).

 

 

GORGE

Racle un morceau solide de mucus sanguinolent le matin (2).

Gorge douloureuse, spécialement en avalant (2).

 

 

ESTOMAC

Bon appétit, avec soif diminuée, et sensation dans la bouche d'avoir été légèrement brûlée avec du thé chaud (2).

Appétit diminué, intestins douloureux, urines très colorées (2).

Soif de grandes quantités d'eau (2).

Douleur sévère lancinante au creux épigastrique, irradiant à la vertèbre en regard, et à l'omoplate droite, et parfois du côté droit, comme une douleur pleurale ; également douleur pleurale du côté gauche, aggravée par les mouvements du corps et à l'inspiration profonde (2).

 

 

ABDOMEN

Douleur lancinante avec un mouvement bondissant dans la région hépatique ne durant que quelques minutes (2).

Adénopathies inguinales indurées (remède populaire).

Bubon syphillitique de l'aine gauche avec douleurs nocturnes lancinantes comme par des aiguilles brûlantes (Rosenstein).

Hémorroïdes (remède populaire).

 

 

APPAREIL URINAIRE

Douleur aiguë lancinante sévère dans et près de l'orifice de l'urètre, ne durant que quelques

minutes (2).

Urine très colorée et rougâtre (2).

 

 

APPAREIL RESPIRATOIRE

Haleine chaude et fièvreuse (1).

Toux occasionnelle, sévère, spasmodique, par paroxysmes, avec expectoration muqueuse qui est parfois éjectée de la bouche, provoquée par une irritation de la gorge comme par du sucre fondu. Le lendemain , mêmes paroxysmes de toux, provoquant parfois des éternuements avec rhinorrhée abondante, surtout de la narine gauche (2).

Toux avec expectoration purulente, améliorée dans une chambre chaude (2).

Toux provoquant un éternuement (2).

Toux sévère, suffocante, réveillant le malade couché sur le côté droit, et le forçant à changer de position (retour d'un ancien symptôme) (2).

Douleurs pleurales à droite ou à gauche (2).

Douleur lancinante sévère dans la région sus-claviculaire droite, dans ou près de l'artère sous-claviaire, pendant quelques  minutes (2).

Piqûres sévères dans les côtés, surtout du côté droit, de la septième à la huitième côte, aggravées au moindre mouvement (2).

 

 

COEUR ET POULS

Palpitations sévères, avec vibrations et tremblements, même assis ou allongé tranquillement, à la moindre émotion ou joie (2).

Palpitations qui sont ressenties dans le thorax et le cou, à la moindre pensée ou émotion (2).

Palpitations pendant quelques minutes à minuit, suivies d'une sensation de rétrécissement de la base du poumon gauche.

 

 

COU ET DOS

Cou très raide (C. Hg) (2).

Douleurs et impotence fonctionnelle de la nuque, aggravées en penchant la tête d'avant

en arrière (2).

Adénopathies importantes, indurées, parfois suppurantes (Fielitz).

Douleur du creux épigastrique irradiant à l'omoplate (2).

Douleur sévère dans ou près de la tête de l'omoplate droite pendant quelques minutes (2).

Douleur tiraillante de l'omoplate gauche vers la partie gauche de la colonne vertébrale ; sensation similaire dans le front et dans une dent cariée (1)

Douleurs lancinantes sévères sous l'omoplate droite, aggravées en ramenant les épaules en arrière ou par les contorsions du corps, arrachant parfois des cris ou des gémissements (2).

Douleur lombaire, des hanches et des membres inférieurs (2).

Douleur aiguë du rein droit pendant quelques minutes (2).

 

 

EXTREMITES

Douleur de la partie avant supérieure de l'épaule droite, puis dans l'épaule et le bras gauche (C. Hg).

Paumes des mains chaudes et sèches (2).

Douleurs des membres inférieurs, des hanches (2).

Douleur dans le genou droit pendant 20 mn (2).

Douleur dans le genou gauche en montant et en descendant  les escaliers (C. Hg).

Tuméfactions (plusieurs) dures, petites, le long du tibia (C. Hg).

Douleurs des muscles du tiers inférieur de la jambe droite, aggravées par la flexion du pied, et en montant les escaliers, avec orteils qui chutent (2).

Même type de douleurs dans la partie avant de la jambe, aggravées en montant les escaliers, en marchant ou fléchissant le pied ; tendance à la chute des orteils qui oblige à lever le pied droit plus

haut (2).

Oedeme dur de cellulite des deux jambes (C. Hg).

Crampes des deux pieds au niveau des métatarses (2).

Douleur aiguë piquante de la partie postérieure du talon droit, aggravée à la moindre pression, durant quelques minutes (2).

Ulcères des pieds des chevaux (remède populaire).

Tendance à la chute des pieds, comme si endormis (2).

Engelures (remède populaire).

 

 

GENERALITES

Dans l'après-midi, douleurs sévères dans les côtés, surtout dans la partie postérieure du côté droit, aggravées au moindre mouvement (2).

Douleurs musculaires et cutanées de tout le corps, aggravées au mouvement et particulièrement par la friction des habits. Douleur comme si battu ; moins sensible au froid et à l'air froid (2).

 

 

PEAU

Eruption papuleuse sur le front (2).

Prurit du scalp (2).

Adénopathies et maladies scrofuleuses (remède populaire).

Joues et malaires douloureux au toucher (2).

 

 

SOMMEIL

Nuit agitée à cause des douleurs des muscles et de tout le corps (2).

Cauchemards qui réveillent entre 3 et 4 H, avec douleurs crampoïdes sévères dans les métatarses des deux pieds, pendant 15 à 20 mn (2).

 

 

FIEVRE

Chaleur du front (2).

Haleine et bouche fièvreuse l'après-midi (2)

Paumes des mains sèches et chaudes (2).

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS DE HERING

 

 

Fait des erreurs à propos des dates.

Céphalée sévère du vertex, aggravée la nuit.

Céphalée avec inflammation oculaire.

Coqueluche.

Inflammation des amygdales, aggravée en avalant des solides.

Céphalée après le petit déjeuner.

Douleur aiguë du rein droit.

Chancre, bubons, syphillis de l'enfant.

Carcinome mammaire.

Toux améliorée dans une chambre chaude (causée par picotement du larynx comme par du sucre fondu).

Sensibilité au froid et spécialement à l'air froid.

Aggravation par temps orageux.

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS COMPLETE MATERIA MEDICA (Roger VAN ZANDVOORT)

 

 

Troubles causés par une joie excessive.

Gaité.

Desespoir.

Illusion que son corps ou des parties du corps sont augmentés de volume.

Peur de choses imaginaires.

Impatience, irritabilité ou sensibilité au bruit, sensibilité à la lumière.

Mémoire active, désir de travail intellectuel.

Tempérament flegmatique.

Aggravation en pensant à ses troubles.

Pleure pendant la toux.

 

 

BADIAGA

 

AJOUTS 1001 SMALL REMEDIES (Frederick SCHROYENS)

 

 

Asthme pollinique.

Goitre, pulsation des carotides.

Inflammations oculaires aggravées par la chaleur.

Cicatrices bleues, cheloïdes.

Mouvements dans l'abdomen, hypochondrie.

Adénopathies inguinales.

Dyspnée aggravée couché sur le côté droit.

Toux aggravée à l'air froid, en se refroidissant.

Cancer du sein.

Douleurs cervicales aggravées en penchant la tête en arrière.

Engelures.

Fissures cutanées.

Obésité chez l'enfant.

Aggravation par le temps froid, par l'humidité, par le vent et l'orage.

Pour conclure

Nous utilisons régulièrement et avec succès depuis des années ce remède dans les rhinites spasmodiques avec irritation nasale aggravées par le froid (contraire d’allium cepa), et avec tendance à évoluer vers des troubles pulmonaires. Une autre indication, peut-être moins fidèle, est le traitement des douleurs des genoux aggravées dans les escaliers (à condition que ces douleurs ne soient pas en relation avec une gonarthrose évoluée). Des indications à fouiller pourraient être les troubles digestifs, proches de chelidonium avec cette douleur de l’omoplate droite, et les troubles glandulaires (goitre, affections mammaires).

BIBLIOGRAPHIE

 

 

ALLEN T. F. - Encyclopedia of Pure Materia, Indian Books and Periodical Books Syndicate, New Delhi, réédition 1995.

 

HERING C. - The Guiding Symptoms of our Materia Medica , Indian Books and Periodical Books Syndicate, New Delhi, réédition 1995.

 

VAN ZANDVOORTS R. - The Complete Materia Medica Mind (Based on the Complete Repertory Mind, Heli O. RETZEK, 1995.

 

SCHROYENS F. - 1001 Small Remedies, Homeopathic Books Publishers, London 1995.